Partagez|

Échame La Culpa feat my Bro'

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

Naissance : 20/01/1988
Age : 30
Messages : 72
Date d'inscription : 08/05/2018


MessageSujet: Échame La Culpa feat my Bro' Jeu 17 Mai - 14:10



« Échame La Culpa »
18 heures 30 l'approche de la fermeture de la boutique est imminente, les derniers clients arpentent les rayons de la boutique, l'un de mes vendeurs termine les dernières mesures pour un gros client et pour ma part je m'occupe des derniers passages en caisse. Ma journée fut plutôt banale, une journée de boulot comme temps d'autres, tantôt calme, tantôt agiter... Rien de bien extra pour un jeudi. La journée se termine, les comptes en cours, le rangement du magasin et je pouvais enfin quitter mon lieu de travail.

20 heures la maison semble vide, le son de ma voix n'était qu'échos, Alessandro devait être de sortie, notre soeur également. Ils avaient tellement raison de profiter de leurs jeunesses, me servant un verre d'eau, consultant mes mails avant de me rendre à l'étage direction la salle de bain pour m'y doucher, le meilleur moment de la journée, ce moment où je pouvais me relaxer à mon aise, dans le calme. Enroulant mon bassin dans une serviette je quittais la salle de bain pour me rendre dans mon dressing et bon Dieu il était peut-être temps que je prenne quelques heures pour faire un bon triage, certains de mes vêtements trainer encore dans des caisses tellement je n'avais plus de place, une dizaine de paire de chaussures neuves encore dans leurs boîtes. Poussant un leger soupir, j'enfilais une chemise bleu marine de la marque Guess ainsi qu'un pantalon cintré de teinte cognac. Accentuant ma tenue d'une ceinture, de l'une de mes nombreuses montres et choisissant la paire de chaussures idéale. J'aimais prendre soin de mon apparence, j'avais surement gardé cette habitude de ma période de mannequinat et j'avais gardé la plie de faire attention à l'image que je dégageais.

21 heures 30 je quittais le domicile pour me rendre au centre-ville, depuis mon retour à Portland, je détestais rester enfermer chez moi, j'adorais voir du peuple, de plus ça m'obliger à vivre et peut-être trouver une personne avec qui construire un avenir proche, mais fallait avouer que depuis mon idylle avec une star, j'avais enchainez-les conquête qu'elle soit masculine ou féminine, je n'avais pas honte de partager le lit de personne de tout sexe. Poussant les portes du bar que je fréquentais habituellement, l'ambiance était au rendez-vous, comme pas mal de jeudi le thème était au latino, l'esprit de Cuba envahissait les murs de l'enceinte de l'établissement et il était bon de se perdre dans les sons et l'ambiance des nuits de Cuba. Prenant un verre de Rhum je me glissais dans la foule pour deancher sur le son de Maluma Corazón et en bon brésilien mon corps était une arme de séduction surtout sur les pistes de danse, les filles plaquant leurs mains sur mon corps, leurs regards telles des lionnes prêtent à sauter sur leurs proies... Mon regard s'était posé sur une jeune fleur du havane, de longs cheveux noirs retombant sur le bas de son dos, des yeux d'un bleu... Sa bouche pulpeuse et son teint légèrement métisser m'attirer, elle était la silencieuse dans son coin siroptant son cocktail. M'approchant de celle-ci pour l'inviter à danser avec moi sur un air de salsa, son parfum envahit mes narines, sa peau était aussi douce que de la soie, une véritable beauté se présentait devant moi... Nos corps en parfaite harmonie onduler au rythme de la musique, mon regard plonger dans le sien, mes mains effleurant sa peau, j'aurais pu profiter de cet instant longuement, ne remarquant limite plus toutes celles qui nous dévoraient du regard par jalousie. Il n'y avait plus qu'elle et moi sur la piste tous ceux qui nous entourer avaient complètement disparu, je profitais de chaque instant, de chaque minute du morceau présent dans nos oreilles. Mais la réalité finit par rattraper le temps, elle me souriait de manière timide et je l'invitais à prendre un verre. Nous étions parfaitement installés sur une banquette riant de tout et de rien tout en dégustant notre verre.
(c) Miss Pie


Revenir en haut Aller en bas

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

Naissance : 16/05/1997
Age : 21
Messages : 129
Date d'inscription : 16/05/2018


MessageSujet: Re: Échame La Culpa feat my Bro' Jeu 17 Mai - 22:46

Échame La Culpa

Mariano A. Sanches


       
Malgré quatre heures du même cours en ce début de matinée en dessin appliqué, je n’ai pas vu le temps passer. Nous avions un homme pour modèle, totalement nu, installé à son aise sur une chaise. j’avoue prendre beaucoup plus de plaisir à crayonner les détails musculeux de ce modèle que les rondeurs charnelles d’une femme. Mon professeur me félicite même sur les détails que j’ai apporté à mon croquis qui prend forme d’heure en heure. Je dessine depuis que je suis môme, j’ai un talent inné et j’ai su le travailler pour m’améliorer sans-cesse. J’ai plusieurs projets, celui de réaliser une bande dessinée et d’avoir mes œuvres de peintures affichés dans une galerie d’art… Mais j’ai encore un long parcours et beaucoup de travail pour espérer arriver à concrétiser mes rêves.

Une fois la classe terminée, j’ai mon après-midi de libre et je décide de rentrer directement à la maison. Il n’y a personne, c’est tellement vide lorsque mon frère et ma sœur ne sont pas présents mais je vais profiter de ce silence pour me reposer. Je n’ai pas dormi de la nuit à cause d’un devoir à rendre pour ce matin huit heures pétante, l’inspiration n’était pas au rendez-vous et j’ai lutté à pondre quelques choses de correcte.

Vers seize-heure et demi, c’est l’appel d’un pote qui me réveille et c’est la voix pâteuse, la tête encore dans le brouillard, que je décroche. Il me propose de le rejoindre chez une connaissance qui organise une soirée en petit comité. J’accepte sans trop réfléchir, j’ai besoin de me sortir la tête et rien de mieux qu’une soirée entre potes. Je prends rapidement une douche, enfile une chemise bleu foncé à carreaux, un jean qui commence à être usé au niveau des genoux, je glisse mes deux pieds dans des baskets de ville, j’attrape mon portefeuille, mon portable et mes clés avant de me diriger vers la porte.

Je croise ma sœur dans le hall, je l’embrasse rapidement sur le front avant de déguerpir et de choper un bus. Une demi-heure plus tard, j’arrive à l’appartement ou un début de soirée se met en place, je serre la main à quelques têtes que je connais de visu, je fais la connaissance d’autres avant de me lancer dans une partie de teken sur la playstation. La soirée se passe entre chips, pizza et bière. Entre blagues salaces et rigolades jusqu’à ce que peu à peu certains décident de mettre leur nez dehors et je fais parti du groupe.

On décide d’aller dans un bar pour continuer à la soirée et lorsque j’entre dans l’établissement, je lève la tête vers le plafond qui est très haut, donnant un aspect immense au bar. Les poutres sont apparentes offrant une esthétique ancienne dans ce lieu qui respire la modernité. On va se placer près des fenêtres, on commande à boire tout en suivant le match sans grand intérêt sur le poste de télévision.

J’observe la grande pièce d’un regard circulaire avant de fixer une silhouette… Une silhouette que je reconnais entre toutes, c’est mon grand-frère qui est en charmante compagnie. J’approche le goulot de la bière à ma bouche, je souris tout en observant les techniques de drague de Mariano.  

Au bout d'un moment, je m’excuse auprès de mes potes leur expliquant que je vais foutre la honte à mon frère avant de me rapprocher de sa table. Je peux sentir les yeux curieux de mes amis derrière mon dos tandis que c’est nonchalant que je viens m’étaler sur les jambes de Mariano, passant un bras autour de son cou et de loin, je peux entendre les ricanements de mes amis.

« Alors… Alors… On me trompe ? » Dis-je en souriant de toutes mes dents à la jeune demoiselle qui comprend bien vite que je m’amuse au dépens de son rendez-vous.

Je quitte les jambes de Mariano pour m’installer sur la chaise libre autour de la petite table ronde, je tends la main à la jeune-femme et je me présente lui spécifiant que je suis le petit-frère.

   

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

Naissance : 20/01/1988
Age : 30
Messages : 72
Date d'inscription : 08/05/2018


MessageSujet: Re: Échame La Culpa feat my Bro' Mar 22 Mai - 9:05



« Échame La Culpa »
La discutions semblait bien partie, la jeune demoiselle semblait conquise par mon charme, je pouvais sentir sa timidité à des kilomètres et il suffisait pour ça de voir comment elle fuyait mon regard à chaque fois que mes yeux clairs pénétrés de manière charmante les siens, son sourire était doux et elle arrivait à ce que je montre ma denture à nombreuse reprise. Elle avait la voix parfois tellement douce que j'avais peine à la comprendre avec la musique, mais nos échanges étaient un vrai régal. Je n'étais pas un dragueur, je détestais être le mec saoulant et envahissant qui me raconter une vie, même si j'aurais pu très bien débattre sur un sujet en ayant vécu un premier temps sur les plus grand podium de mode et dernièrement aux bras d'une chanteuse. Mais j'étais loin de ce clicher, je préferais laisser mon charme opérer et ça avait marché dans le cas de celle-ci jusqu'au moment où... Une paire de fesses se pose sur mes cuises, je pouvais reconnaitre la chevelure onduler de mon petit frère Alessandro, j'avais envie de le tuer pour le coup surtout quand il ouvrit la bouche pour me sortir que je le trompe, ma partenaire semblait amuser par la situation, pour ma part j'étais plus que gêner. Quittant mes jambes pour s'installer sur la chaise de libre, j'espérais sur le coup qu'il quitte rapidement les parages, mais au lieu de ça... Monsieur se présente. Passant ma langue sur mes lèvres, observant les deux personnes, j'étais dans le tendre mélange de l'envie de l'étriper de me casser mon coup, mais d'un côté je devais rester correcte de peur de faire fuir la jeune femme.

"Faudrait déjà avoir envie de toi pour te tromper" lui dis-je de manière taquine. Je me retourne vers ma partenaire pour ajouter "comme tu as pu le comprendre, c'est mon petit frère, enfin l'un d'eux... Il est... Comment dire... Pot de colle, aussi petit qu'il l'était, toujours à me coller, il a trop peur que quelqu'un me vole à lui" Je souris amuser de la situation, finalement j'aurai tout le temps d'étriper celui-ci lorsqu'on serait chez nous. Je pose ma main sur celle d'Alessandro lui jetant un regard sec. "Tu devrais pas retourner jouer avec tes petits camarades ." Mais contre tout attende, la dame prit parole, Alessandro devait bien la faire rire pour qu'elle lui propose de prendre un verre en notre compagnie...Était-elle sérieuse ? Elle ne savait pas à quel point deux Sanches ensemble pouvaient créer une ambiance particulière surtout avec lui. Alessandro était surement mon frère avec qui j'étais le plus proche, j'avais toujours eu le rôle du protecteur lorsqu'il était petit, je supportais pas que quelqu'un puisse le faire pleurer, j'étais le genre de frère qui le guettait du coin de l'oeil de peur qu'il lui arrive quelques choses, mais avec le temps... Le rôle s'était inversé, Alessandro avait prit soin de moi, il avait été présent dans les pires moments de ma vie, il avait vécu limite l'enfer dans lequel je m'étais enfermé, ce moment ou plus rien autour de moi n'existait. Mon lien avec lui s'était renforcé depuis cette période, même si durant une année je l'avais abandonné pour voyager dans le monde et qu'il avait dû apprendre à survivre seul dans ma maison qui était en quelques sort la sienne.
(c) Miss Pie


Revenir en haut Aller en bas

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

Naissance : 16/05/1997
Age : 21
Messages : 129
Date d'inscription : 16/05/2018


MessageSujet: Re: Échame La Culpa feat my Bro' Dim 27 Mai - 20:29

Échame La Culpa

Mariano A. Sanches


     
Je prends mes aises d’une manière tellement naturelle que les personnes autour de nous pourraient croire que je connais parfaitement la jeune-femme qui accompagne mon frère. Je lui attrape la main pour la lui serrer poliment tout en me présentant avant de me tourner vers mon grand-frère et de lui offrir un sourire polisson.

« Tu dis ça… Mais tu adores ton petit-frère pot de colle. »
Dis-je en secouant la tête d’une manière énergique comme le ferait un smiley, ce qui fait rire la jeune-femme appréciant le battle des frères Sanches.

Je pique la boisson de mon frère pour boire une gorgée avant de la lui rendre et de sourire bêtement, de toutes mes dents, prêt à lui foutre la honte, même si pour le coup, je reçois des tacles de la part de Mariano.

« Pourquoi ? Je suis bien ici, en bonne compagnie… Tu veux me faire déguerpir ?  Ça me fend le cœur ! »
Ma main vient se poser tragiquement sur mon cœur, jouant la mauvaise comédie.
« Vous avez vu comment il est odieux avec son charmant petit-frère... »

La jeune demoiselle sourit doucement avant de prendre d’une manière sensuelle la paille de son cocktail pour boire une petite gorgée avant de me répondre.

« Mon pauvre garçon… Je te promets de te le rendre... » Dit-elle en venant tapoter ma main jouant le jeu mais elle se met dans l’équipe de mon grand-frère.

Les yeux plissés, je l’observe contrarié, croisant les bras contre mon torse avant de dessiner une expression plutôt surprise.

« Tient ! C’est rare ! Généralement, tu préfères les filles blondes… Moins latines. » Dis-je en me mordant la lèvre plongeant mes yeux dans ceux de la jeune-fille qui dessine un joli « o » avec sa bouche.

Puis je penche vers elle, et je murmure mais assez fort pour que Mariano puisse m’entendre.

« Tu as choisi le mauvais camp. » Et je souris tout en me redressant, le dos contre le dossier de la chaise.

« Alessandro : 1 | Mariano : 0 » Dis-je en tournant la tête vers mon frère.

 

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

Naissance : 20/01/1988
Age : 30
Messages : 72
Date d'inscription : 08/05/2018


MessageSujet: Re: Échame La Culpa feat my Bro' Ven 8 Juin - 9:01



« Échame La Culpa »
Là où j’adorais mon petit frère c’est qu’il avait cette manière d’être à son aise dans toutes les situations, il avait cette naturelle confiance en lui qui le rendait parfois plus mature que moi. J’étais certainement plus impulsif que lui dans certaines situations et j’avoue que pour le coup je rêvais de l’étrangler pour ce qu’il était entrain de faire. Le sourire qu’il affichait sur son joli minois me donner envie de lui faire bouffer, mais je gardais mon calme et mon sérieux. Il n’avait pas tort, je l’adorais, j’adorais quand il avait encore ce petit air de bébé, quand dans nos soirées de famille il collait sa tête sur mon épaule en regardant un film et qu’il finissait par tomber endormi. Oui c’était mon petit frère, il était ma petite fierté et je pouvais pas le nier.

« Je commence à regretter de t’adorer justement ! » 

Le rire de la demoiselle laissée mon regard se détourner vers elle, elle était charmante et encore plus séduisante avec le son de son rire. Mon frère lui était un véritable pitre et ses petites bouclettes que se secouer de gauche à droite le rendait encore plus débiles. Il ne se gênait pas pour poser sa bouche sur la paille de mon verre, sirotant une gorgée avant de sourire tel un enfant content des bêtises qu’il venait de faire, je secouais ma tête gêner de la situation, mais je ne lâchais pas l’affaire, lui demandant d’aller retrouver ses petites camarades de jeu. Sa réponse était à mourir de rire, surtout les manières avec laquelle il abordait le sujet, un vrai mélodrame à lui tout seul. Par miracle celle-ci n’avait pas été dans son sens, poussant un léger soupire de soulagement, mais Alessandro avait plus d’un tour dans son sac, mais je ne m’attendais pas du tout à une telle réponse de sa part ! Pourquoi avoir lâché une telle connerie, ma partenaire semblait choquer de cette réponse. Les mots d'Alessandro dépasser les limites, me levant de mon siège m’adressant à celle-ci lui demandant de m’attendre quelques minutes.

Je me penche vers Alessandro l’agrippant par son haut avant de le tirer avec moi plus loin. Elle me regardait d’un air ébranlé, les amis de mon frère devaient certainement rire de la situation. Je trainais Aless' loin des regards, le plaquant contre un mur avant de lui die sèchement.

«  Qu’est ce tu cherches exactement ? »

Oui je n’étais pas de très charmant pour le coup, ma colère montait en moi et mieux valait pour Alessandro qu’il est de bon argument pour ne pas déchaîner cette haine en moi. 

« Alessandro 1, Mariano 0 ! Tu te crois encore au bac à sable ? »


Pourtant Alessandro devait le savoir que depuis la perte de mon fils, je partais au quart de tour très facilement, je pouvais être un bisounours et dans la seconde qui suit un véritable tirant.

«  Je te comprends pas pour le coup ! Tu jalouses ou quoi ? Tu préfères me voir affaler sur mon divan comme une grosse larve à pleurer mon fils, à pleurer la vie que j’avais autrefois . »

Faisant quelques pas en arrière, je glissais ma main sur mon visage, essayant de gérer cette pousser de colère que m’envahissait. Mon regard se posa sur Alessandro durant quelques secondes avant de me tourner vers la table où j’étais installé n’y voyant plus la jeune femme… Elle devait surement avoir fui après les phrases que lui avait sorties mon frangin.

« Content de toi ? Je voudrais bien voir que je m’invite à l’un de tes rendez-vous ! »
(c) Miss Pie


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé






MessageSujet: Re: Échame La Culpa feat my Bro'

Revenir en haut Aller en bas
Échame La Culpa feat my Bro'
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Fin de partie : Mea Culpa...
» Bienvenue dans la famille !
» Jund aggro feat. Sygg
» Grand Prix Amsterdam
» « Truth or Dare ? » feat. Hareton Blitswick

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Love is Love :: The City of Portland :: Rues :: Bar/Café-
Sauter vers: