Partagez|

Je t'aime un peu, beaucoup, passionnément PAS DU TOUT ft Quinn

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

Naissance : 14/03/1990
Age : 28
Messages : 138
Date d'inscription : 03/04/2018


MessageSujet: Je t'aime un peu, beaucoup, passionnément PAS DU TOUT ft Quinn Sam 12 Mai - 18:38

♛ Je t'aime un peu, beaucoup, passionnément PAS DU TOUT
paroles de chanson par ici, ou citation de votre choix.

▼▲▼

Lorsque le jeune père de famille se réveilla, le jour était presque tombé. C’était assez inhabituelle d’avoir une personne se réveillant à dix-neuf heures. Pourtant, pour le copropriétaire du club le plus branché de la ville, c’était une habitude. Surtout, qu’il avait été de fermeture la veille. Le club fermait à sept heures, mais ensuite, il fallait faire sortir tous ces soûlards. Incapable de boire de l’alcool et de tenir debout. Ensuite, il fallait ranger et seulement l’appel du lit. Pourtant, ce soir-là… Ou plutôt, ce matin-là, il avait eu un problème. Un problème avec une tête blonde. Il avait garé sa voiture, là, il y avait de la place, dans ce quartier bourgeois. Est-ce qu’il avait fait exprès d’engloutir la voiture de la voisine, lorsqu’elle sortait de sa place ? Non, elle avait qu’à regarder. Évidement lorsqu’il y a un conflit entre un homme et une femme, c’est toujours la faute de l’homme. Encore, plus lorsqu’il s’agit de Quinn Anderson. Cette fille avec ses cheveux blonds, son maquillage à outrance et ses talons aiguilles, lui sortait par le nez. Elle avait beau être l’une des plus jolies filles qu’il ait vu dans sa vie, elle était surtout la pire garce qu’on pouvait trouver sur cette terre. Il suffisait de voir le cinéma, lorsqu’il lui était rentré dedans. Mais, c’est votre faute. Vous allez payer. Patati patata. Bordel, il lui aurait mis un bout de scotch sur la gueule, et on en parle plus. Il avait beau essayé de parler, de lui faire comprendre qu’elle ne regardait pas ses rétroviseurs… Rien à faire. Comme toujours avec elle, il était le gros connard de la terre. Il avait encore passé une demi-heure à faire les papiers, avant de pouvoir se cacher sous les draps. Heureusement pour lui, son bébé n’était pas là, lorsqu’il avait passé la porte de l’appartement. Il était d’une humeur massacrante. Même là, après avoir dormi toute la journée, il avait des envies de meurtre de repenser à sa voisine. Sans trop savoir comment il trouva le courage, il poussa son corps fatigué et colérique jusqu’à la salle de bains. Il laissa couler l’eau chaude, essayant de faire oublier l’incident de ce matin. En vain. Sérieusement, d’habitude lorsqu’il pensait à une aussi jolie fille sous la douche, il était plus excité qu’autre chose, mais là, rien. Juste une envie de l’étrangler. Lorsqu’il sortit enfin, l’eau avait légèrement éteint le feu de la colère en lui. Il devait se calmer, sa fille aurait déjà dû être là. Il s’habilla assez classe, ce soir, il avait l’intention d’emmener sa fille au restaurant. Enfin, si la petite princesse se décidait à revenir de chez sa tante. Il se dirigea vers le salon pour chercher son téléphone et appeler sa sœur, lorsqu’il vit un bout de papier sur le bar de la cuisine. Qu’est-ce c’est que ce bordel ? Il l’ouvrit et lu le mot. « Papa ! Avec tata, on t’a organisé un pique-nique dans notre jardin secret. Rejoins-moi à vingt-heures. » Merde. Il était déjà à la bourre. Une petite soirée avec sa fille. Rien de plus agréable. Il prit ses clés de sa voiture et se dépêcha de rejoindre le lac. Il existait un endroit peut connu du monde, où son père emmenait ses fils pêchaient. Avec le temps, Floriano en avait fait le jardin secret de sa fille et lui. Dire qu’il conduisait vite, était en dessous de la réalité, mais il avait hâte de retrouver sa petite princesse. Il gara la voiture et prit le sentier des coureurs. Désert à ce moment de la journée. Il compta trois lampadaires et se faufila à travers la haie. C’était bien un endroit secret. Il se retrouva face au lac. Un endroit parfait. Il chercha sa fille des yeux mais il ne vit que la longue nappe, ainsi que le panier sur le bord de l’eau. Il s’avança et y découvrit un autre papier. « Papa ne soit pas fâché contre tata ou moi. J’ai organisé ce rendez-vous comme dans le film. Car tu sais, ils s’engueulent tout le temps et ensuite, il tombe amoureux. Du coup, je me suis dit que j’allais faire comme le film. Passe une bonne soirée. » Non, mais c’est quoi ce bordel ? Et c’était qui ce rendez-vous ? Soudain, il entendit un bruit derrière lui et vit une tête blonde, trop connue à son goût.
CODAGE PAR AMATIS

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité






MessageSujet: Re: Je t'aime un peu, beaucoup, passionnément PAS DU TOUT ft Quinn Lun 21 Mai - 22:34


Quinn Anderson & Floriano Thomas // JE T'AIME UN PEU, BEAUCOUP, PASSIONNEMENT PAS DU TOUT.

Ce matin, je me suis levé en étant sur que cette journée allait être plus que bonne. Après tout,j'avais prévu de me faire bichonner aujourd'hui et d'aller faire du shopping. J'ai besoin de renouveler ma garde robe pour l'été qui approche et de prévoir quelques maillot de bain pour mes vacances. Mais avant tout, cette journée commence par une petite séance de sport à la salle. J'avais prévu de m'y rendre très tôt afin d'avoir toutes les machines que je souhaite de disponible et pour avoir le temps de faire tout ce que j'ai prévu dans ma journée avec mes amies. D'ailleurs, je devais rejoindre Ayanna la bas. Bianca elle nous rejoindrait plus tard. Il ne faut pas être stupide pour savoir que le sport n'est pas trop son truc à part le sport de chambre. Bref, je sors de la maison, il est presque huit heure ce matin la. Au volant de ma voiture, je commence à sortir de mon emplacement pour partir quand j'entend un gros BOOUM ! Je reste droite, tenant le volant entre les mains , les yeux grands écarquillés ne croyant pas ce qu'il venait de se passer. Je finis par sortir de la voiture comme une furie, remarquant que celle qui venait de me rentrer dedans était celle du voisin d'en face. Si en général les gens dans ce quartier son civilisé, en ce qui concerne ce type c'est une tout autre histoire. Après avoir crié comme un putois pendant plusieurs minutes rejetant la faute entièrement sur lui, je finis par repartir décidant de reprendre une autre voiture qui est dans le garage. Heureusement, je n'en ai pas qu'une et je vais pouvoir me rendre à mon rendez-vous facilement, mais cela ne change rien au fait que ce mec à intêret à avoir une bonne assurance car je ne vais pas le râter.

Après une séance de sport intensive, un petit massage et un soin au spa, je suis allée faire du shopping avec les filles histoire de trouver de quoi me mettre pour notre petite soirée. C'est vers dix-huit heures trente que je finis par rentrer chez moi laissant les filles à leurs occupations. Je devais les rejoindres vers vingt-heure au restaurant avant une sortie en boite de nuit pour fêter l'anniversaire d'un ami, mais avant cela, je devais repasser par chez moi pour prendre deux ou trois bricoles. En général, nous nous préparons ensemble avant de sortir chez l'une de nous, seulement il fallait à tout prit que je récupère le sac qui ira parfaitement avec ma nouvelle tenue à la maison avant de les rejoindres. En rentrant d'ailleurs dans la demeure familiale, j'entend mon père assis sur une chaise longue dans le jardin profitant des derniers rayons de soleil me dire qu'il y a du courrier pour moi sur le comptoir de la cuisine. Curieuse, je m'y dirige rapidement, découvrant une feuille de papier rose pliée en deux. "Quinn , je sais que tu dois être super débordée comme toujours, mais j'ai quelque chose à te montrer ce soir ! Rejoins-moi près du lac vers vingt-heures et surtout ne dis rien à papa ! Je serais avec tata. Lux ♥️" Qu'elle est mignone ! Elle devrait apprendre des choses à son père cette petite. Lux est en effet la petite fille de Floriano, cet idiot de voisin qui avait amoché ma voiture ce matin. Il a beau avoir une belle gueule, ce type il lui manque une dose de respect.  Un autre problème se pose maintenant. J'avais rendez-vous au restaurant à vingt-heures et je devais faire un choix entre rejoindre la petite Lux ou rejoindre mes amis...Cela me ferait tellement de mal de décevoir cette petite puce, puis peut-être que ce qu'elle doit me montrer ne va pas durer très longtemps et je pourrais rejoindre mes amis un peu plus tard dans la soirée. Je prend alors mon téléphone et envoie un message aux filles en leurs disant de ne pas m'attendre que j'arriverais plus tard et que j'ai quelque chose à faire avant. Je me dépêche ensuite de filer sous la douche après avoir préparé ma tenue pour la soirée. Qu'est-ce que Lux pouvait bien avoir envie de me montrer de si important ? Cette petite puce est tellement adorable ! Depuis qu'elle a emménagée avec son père en face de chez mes parents, je dois avouer que je suis fan de cette petite. Elle est tellement jolie et drôle.


Il est dix-neuf heures quarante cinq lorsque je finis de me préparer. Il faut dire que je suis un peu en retard si je veux être à l'heure au rendez-vous de la petite princesse. J'attrape rapidement mes affaires et cours en direction de la voiture pour me mettre en route. Disons que le parc n'est pas l'endroit le plus proche de la maison familial. Lorsque mes parents ont fait construire leur villa, ils ont fait en sorte que tout espace vert soit le plus possible éloigné d'eux. Ma mère déteste les insectes et les bêtes voilà la raison de ce choix. La seule verdure qu'elle supporte, c'est celle du carré de pelouse et des quelques fleurs que nous avons dans le jardin qui sont soigneusement entretenues par le jardinier toutes les semaines. Bref. Il est vingt-heures dix, quelque chose comme cela lorsque j'arrive au parc. Je me dirige vers le lac quand de loin, je vois quelqu'un s'accroupir pour ramasser quelque chose avant de se redresser. La silhouette de la personne ne ressemblait en rien à celle d'une enfant ou d'une jeune femme, non, elle ressemblait plus à celle d'un homme. Frustrée et vexée d'avoir perdu mon temps, je m'approche de l'homme d'un pas lent tenant mon sac devant moi de mes deux mains alors que je me mordais l'intérieur de la joue pour contenir ma colère. Cette silhouette, je la connais que trop bien. "Ca pour une surprise, c'est une surprise." dis-je simplement alors qu'il se retourne pour me faire face. Je sors la lettre de la petite Lux de mon sac à main et l'ouvre, la tenant d'une main. "J'espère que ce n'est pas une mauvaise blague, parce que se faire passer pour une petite fille, je trouve ça pathétique." Je regarde autour de moi, cherchant après la petite fille brune. "Ou est Lux ?" Je regarde à droite, puis à gauche ne lui adressant pas un regard avant de comprendre qu'elle n'était pas présente, ni elle, ni sa tante. C'est à ce moment la que j'apperçois la couverture sur l'herbe ainsi que le panier de pique-nique. Les choses commencent à s'éclaircir dans ma petite tête. "Elle ne viendra pas c'est cela ?" Sa surprise organisée, c'était certainement ce pique-nique au bord du lac, mais pourquoi Floriano est-il présent ? Est-ce qu'elle nous a tendue une sorte de piège ? A moins que cela soit tout à fait arrangé et que dès le départ elle avait prévue que son père et moi soyons présent tous les deux...

⇜ code by bat'phanie ⇝
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

Naissance : 14/03/1990
Age : 28
Messages : 138
Date d'inscription : 03/04/2018


MessageSujet: Re: Je t'aime un peu, beaucoup, passionnément PAS DU TOUT ft Quinn Sam 16 Juin - 21:01

♛ Je t'aime un peu, beaucoup, passionnément PAS DU TOUT
paroles de chanson par ici, ou citation de votre choix.

▼▲▼

L’endroit était sublime comme dans les souvenirs de son enfance. La soirée aurait été parfaite, si sa chipie de fille n’avait pas décidé de faire des conneries. Avec sa sœur en plus de ça. Ce qu’il n’arrivait pas à comprendre c’est ce qui avait bien pu passer par la tête de sa fille. Et c’était qui cette fille ? Non mais sérieusement, sa fille pensait vraiment qu’il allait passer la soirée avec une femme. Ou alors peut-être même un mec. Sa fille n’était pas idiote et savait très bien que son père trempait son biscuit à droite et à gauche. Pas de jaloux. Pas de discrimination. Il serait bien resté à admirer la vue, comme lorsqu’il était enfant, mais, il préférait partir avant que l’inconnu(e) arrive. "Ca pour une surprise, c'est une surprise." Et merde. Non mais sérieusement ! Le timing parfait. Bon l’avantage c’est que même s’il ne s’était pas encore retourné, il avait reconnu la voix d’une femme. Elle avait quelque chose de connu, mais il ne savait pas quoi. Il finit par se retourner pour tomber sur l’enfer en personne. Même Satan aurait été mieux qu’elle. Il aurait préféré manger des vers de terres plutôt que de se retrouver devant Quinn Anderson. Mais sérieusement, où sa fille avait vu de l’amour ou de l’attirance entre eux ? Il allait devoir mettre l’autorisation parentale sur toutes les chaînes sauf les dessins animés. Et même les chaînes pour les gamins étaient parfois une vraie horreur. "J'espère que ce n'est pas une mauvaise blague, parce que se faire passer pour une petite fille, je trouve ça pathétique." Oh bordel, même sa voix était énervante. Tout ce qui passait par sa bouche était horrible. Bon, il était méchant, elle était jolie. Même très jolie. Sexy même. Si elle n’avait pas été aussi énervante, il y aurait bien longtemps, qu’elle aurait fini dans son lit. Il avait une préférence pour les brunes. Ouai, elle n’avait décidément rien pour elle. Si ce n’est un corps de rêve. Des formes généreuses. Des lèvres qui ne demandent qu’à être goûtées. "Où est Lux ?" Donc c’était bien elle que sa fille avait invitée. Il ne savait même plus, s’il devait être en colère contre sa fille, ou rire de la situation. Il n’était pas débile, il savait que même si lui n’avait pas de relations cordiales avec la jolie blonde, sa fille l’adorait. Même si les deux jeunes femmes faisaient tout pour être discrètes. "Elle ne viendra pas c'est cela ?" Bravo Einstein. Bordel, il allait devoir garder tout son calme pour lui parler. Il comprenait beaucoup mieux pourquoi, on faisait des blagues sur les blondes. Mais surtout pourquoi, il ne les appréciait pas. Il s’obligea à respirer un bon coup. Heureusement, qu’il n’était pas du genre à frapper pour un oui ou non. Qu’il était assez zen, malgré son côté impulsif. Il n’était pas violent car il avait envie de commettre un meurtre. Ne surtout pas penser à sa voiture. « Tu sais princesse, je n'ai pas besoin de ma fille pour sortir avec une fille, mais c’est toujours de voir l’estime que tu as pour moi. » Puis merde. Sa fille avait préparé pleins de bonnes choses et il voyait d’ici que les filles avaient pris du champagne. Il pouvait très bien se faire une soirée, tranquille au bord de l’eau. Tout n’était pas perdu. « Pour ton information, ma fille a décidé de jouer les cupidons. Elle a vu un film avec sa tante où deux personnes se détestent et finissent par tomber amoureux. » Il se rapprocha de la serviette. Il enleva ses chaussures et ses chaussettes. Rien de mieux que de sentir l’herbe sous ses pieds. « C’est une gamine. Elle croit encore que la petite souris existe. » Il regarda dans le panier. Bordel, il allait tuer sa sœur. Elle avait pris un champagne à 500 dollars la bouteille. Il allait finir par se faire tuer. Entre cette bouteille, et la bouteille avec la charmante sœur de sa meilleure amie, il n’allait pas pouvoir avoir en gros salaire, ce mois-ci. Il y avait aussi du foie gras, du saumon, du pain, des fraises, du nutella et beaucoup d’autres choses. Oh bordel, sa sœur venait de signer son arrêt de mort, elle avait même mis des capotes. Elle pensait vraiment qu’il allait se passer un truc avec la princesse des glaces ? Il s’installa, se prit une coupe de champagne et regarda la mer. « Ne t’inquiète pas princesse, tu peux partir. Je dirais à ma fille qu’on a passé une super soirée, mais qu’on a pas tombé amoureux. Je vais briser son coeur. » Il porta la coupe à ses lèvres et se tourna vers elle. Elle était assez mignonne dans sa robe courte. « En plus, pour une fille de riche, un pique-nique, c’est pas assez bien » dit-il en lui faisant un clin d’oeil, avant de reporter son regard sur le bord de l’eau. C’était toute son enfance. Il avait tellement de bons souvenirs avec sa sœur. C’était dommage d’être seul pour cette soirée. Il prit son téléphone et composa le numéro de Khea. Il échangeait une princesse des glaces contre une jolie jeune femme. Il était gagnant. « Allo ma belle, une soirée au bord du lac. Toi, moi, le couché de soleil et aucun vêtement, ça te dit ? » dit-il lorsque le bip s’arrêta. Oubliant totalement la blonde derrière lui.
CODAGE PAR AMATIS

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé






MessageSujet: Re: Je t'aime un peu, beaucoup, passionnément PAS DU TOUT ft Quinn

Revenir en haut Aller en bas
Je t'aime un peu, beaucoup, passionnément PAS DU TOUT ft Quinn
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Stuff air pandawa
» CaC pour bi-élément feu/terre
» Pandawa multi-élément Ice'
» Eternal-Abyss - Pandawa Tri-Élément lvl 152 (30/08/10)
» Pandawa Tri-Elément Terre/Feu/Air niveau 14x

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Love is Love :: The City of Portland :: Espace vert :: Lac-
Sauter vers: