Partagez|

Ayana : Une Belle et l'idiot

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Forever and Always

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

Naissance : 14/03/1981
Age : 37
Messages : 198
Date d'inscription : 20/04/2018


MessageSujet: Ayana : Une Belle et l'idiot Sam 5 Mai - 22:37


Ayana & Ezekiel

La belle et L'idiot


Après une semaine d'hospitalisation, après un accident qui m'a coûté une greffe de foie me voilà enfin sortie. Je n'avais qu'une envie retrouver ma fille. Luna était chez une de mes voisines. Une jeune femme qui était élève à l'université et qui me rendait souvent service. J'arrive vers chez elle et sonne à sa porte. J'entends une chaise racler sur le sol, puis des talons aiguillent et enfin la porte s'ouvre sur une blondinette.

Elle m'invite à rentrer et j'allais dire non que je ne voulais pas la déranger. D'une parce que j'entendais les voix d'autres personnes. Elle me prend le poignet et me fait rentrer chez elle me traînant presque en direction de la cuisine où se trouvais pas mal de filles. Il y avait dans ce groupe une belle brune. Une brune que je pourrais jamais oublier et surtout parce que Luna aussi l'avait reconnus vu qu'elle était sur les genoux de sa tante à lui montrer je ne sais quoi. Mon cœur manqua un battement et me ventre se serra. je sais pas si c'est de la colère que je ressens ou bien une envie folle de l'emmener avec moi dans une chambre. J'étais pourtant marié avec sa sœur et la première fois que j'ai vu Ayana c'était à mon mariage et on va dire que j'ai refoulé cette pulsion sexuelle que j'avais pour cette belle brune . Juste parce que j'avais beaucoup de respect pour mon ex-femme. Tout à voler en éclats quand elle m'a trompé . À mon retour d'Afrique lors d'une soirée de premier l'an, j'ai couché avec mon ex belle sœur. Depuis, je n'avais plus de nouvelle.
" Les filles je vous présente mon voisin Ezekile Fitwilliams."
AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

Naissance : 07/04/1993
Age : 25
Messages : 45
Date d'inscription : 25/04/2018


MessageSujet: Re: Ayana : Une Belle et l'idiot Dim 6 Mai - 11:53

♛ Une belle et l'idiot
paroles de chanson par ici, ou citation de votre choix.

▼▲▼

Les rendez-vous des sororités, c’était toujours amusant. Surtout, lorsqu’elle retrouvait Nayani. Disons que pour faire simple, les deux jeunes brunes avaient plus tendance à vouloir s’amuser, qu’à participer à des activités, souvent très chiantes. Pourtant, lorsqu’elle reçut le message, elle faillit inventer une excuse pour ne pas venir. Jenna la présidente de la sororité, une jolie brune vraiment sympa lorsqu’on aimait les lèches-culs les avaient invitées… Non plutôt obligées à venir chez elle, pour une réunion d’urgence pour la fête des alpha beta zigma. Sans compter le fait que notre jolie brune aurait préféré faire du shopping avec ses drôles de dames, elle n’avait surtout pas envie d’aller chez sa présidente. Pour être honnête, elle évitait son immeuble comme la peste. Depuis cinq mois maintenant. Une vraie poule-mouillée. À se demander où était passé, la garce de service. Cela ne tenait qu’en un mot Ezekiel. Bordel, elle avait vraiment merdé. Pour changer. D’accord, elle avait bu, et prit de la drogue. D’accord, c’était elle qui l’avait chauffé. D’accord elle avait pris beaucoup de plaisir… Pour ne pas dire qu’il rentrait dans son top dix. Pour ne rien arranger les choses, il était beau et sexy, plus âgé, donc plus expérimenté. Dire qu’il l’avait envoyé au septième ciel était bien trop faible. Et pas qu’une seule fois cette nuit-là. Pourtant, elle était partie comme une voleuse. Lorsqu’elle était arrivée, elle était stressée. Elle s’était dépêché de rentrer dans l’appartement, en espérant ne pas croiser, son beau-frère. Enfin ex. Pourtant, en entrant, elle était tombée sur mieux. Mieux que ses sœurs de sororité. Mieux qu’un strip-teaseur. Sa nièce, Luna. Rapidement, la petite fille se rua dans ses bras. « Tataaaaaa » avait-elle hurlé en venant s’asseoir sur ses genoux. Elle eut à peine le temps de se demander, ce que sa nièce foutait là, qu’une autre personne entra. Jenna n’eut pas besoin de la présenter. Elle aurait reconnu Ez même dans le noir. Surtout, s’il l’avait touché. La panique s’empara d’elle. Merde. Où était passé, la pétasse de service ? Loin, depuis le nouvel an. « J’en ferais bien mon dessert. » Souffla une voix derrière elle. Qu’elle se sente honteuse, à cause, de sa sœur, qui était toujours amoureuse de son ex-mari, c’était une chose ? Mais jalouse. Impossible. « Bon, Jenna, tu notes que j’étais présente… Mais j’ai d’autre truc à faire pour la fête de demain. Passer chez la manucure. Et voir si Donovan Sinclair veut bien m’accompagner. » dit-elle en prenant ses affaires, embrassant sa nièce et lui promettant de venir la voir bientôt. « Attends, tu sors avec le sexy capitaine de basket ? » répliqua l’hôte de maison. « Ma belle, tu sais bien que je ne sors pas… On s’amuse, on baise, on prend son pied. » dit-elle en faisant un clin d’oeil. Passant à côté d’Ezekiel sans lui adresser la parole. Presser de partir, comme si elle avait le diable aux fesses.

CODAGE PAR AMATIS

Revenir en haut Aller en bas
Forever and Always

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

Naissance : 14/03/1981
Age : 37
Messages : 198
Date d'inscription : 20/04/2018


MessageSujet: Re: Ayana : Une Belle et l'idiot Dim 6 Mai - 21:04


Ayana & Ezekiel

La belle et L'idiot


Le moment le plus gênant de ta vie, quand tu tombes sur ton ex belle sœur et que celle-ci s'enfuit à moitié quand elle te voit. Je m'excuse auprès de Jenna lui demande i elle pouvait encore garder Luna un petit peu. Je me précipite à la suite d'Anaya et la rattrape juste avant qu'elle ne descende les escaliers. La tirant par le bras vers moi et la coince entre moi et le mur.

- Salut beauté, ça faisait un moment qu'a ce n'était pas vu à croire que tu m'évites.

J'avais bien compris qu'elle m'évitait. Puis, j'avais l'habitude avec elle de me prendre des râteaux. Bon à l'époque c'était surtout un jeu entre nous deux parce que je n'aurais rien par respect pour sa sœur. Je caresse son visage et me retiens tous de même de l'embrasser. Pourtant, j'avais envie de regouter de nouveau à ses lèvres. Je devais dire qu'elle m'avait plu de donner de plaisir d'être en elle que quand j'étais avec mon ex-femme.  

- Tu m'as manqué beauté. Tu sais que Luna te réclame à chaque fois.

Je savais pas vraiment comment réagir devant elle. Elle était une vraie drogue sans elle j'étais seulement là pour moi avec elle, j'avais besoin de sa présence pour me sentir vivant. Je comprends mieux pourquoi mon ex-femme faisait souvent des crises de jalousie quand je restais trop longtemps avec sa petite sœur.
AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

Naissance : 07/04/1993
Age : 25
Messages : 45
Date d'inscription : 25/04/2018


MessageSujet: Re: Ayana : Une Belle et l'idiot Dim 6 Mai - 22:38

♛ Une belle et l'idiot
paroles de chanson par ici, ou citation de votre choix.

▼▲▼

Elle s’en allait aussi vite qu’elle pouvait. Mettre de la distance. Les mots de sa sœur résonnaient encore dans son esprit. « Je l’aime toujours. » Comment, elle pouvait rester dans la même pièce qu’Ezekiel avec tout ce qu’elle savait. Et si elle était assez honnête avec elle-même, elle aurait plutôt dit avec tout ce qu’elle ressentait. Avant le nouvel an, elle n’avait jamais envisagé son ex beau-frère, autrement que comme un beau-frère. Mais, cette nuit-là était gravée dans son esprit. Malgré la drogue. Ses caresses. Ses baisers. Merde. Il fallait que pense à autre chose. A la fête de demain. Elle allait avoir une magnifique robe noire courte. Tous les regards seraient rivés sur elle. Elle n’aurait pas de mal pour choisir un homme. Elle aurait une bonne partie de jambes en l’air et… Elle n’eut pas le temps de réfléchir à une autre idée d’oublier le mec dans l’appartement. Un bras l’attrapait, la plaquant entre le mur et un corps qu’elle connaissait. Dont elle avait souvent penser. Elle s’obligea à ne pas le regarder dans les yeux. Sinon, elle était fichue. Il fallait qu’elle se reprenne. Elle était Ayanna Parks. La pétasse. La garce qui avait brûlé la voiture de son ex parce qu’il l’avait trompé. Sur ces paroles, elle s’obligea à le regarder. « Tiens Ez, comme je suis contente de te voir. Excuse-moi, j’étais occupée entre mes études, mes mecs, mes responsabilités familiale, ma sœur... » dit-elle en appuyant sur le dernier mot. « Tu sais cette magnifique brune, ton ex femme. Celle que tu as aimée. Et avec qui tu as eu une magnifique fille. » Elle laissa ses paroles entre eux avant d’ajouter. « Mais, j’ai été ravi de te voir. On pourrait se recroiser au prochain Nouvel an. » dit-elle en le repoussant. Essayant de se libérer. Pour respirer. Pour éviter de paniquer. Même si elle allait devoir prendre sa dose pour se calmer après ça.

CODAGE PAR AMATIS

Revenir en haut Aller en bas
Forever and Always

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

Naissance : 14/03/1981
Age : 37
Messages : 198
Date d'inscription : 20/04/2018


MessageSujet: Re: Ayana : Une Belle et l'idiot Dim 6 Mai - 23:40


Ayana & Ezekiel

La belle et L'idiot


Elle savait faire mal la petite. Parler de sa sœur alors que la blessure était encore douloureusement fraîche. Puis, elle essaye de se dégager et je lui prends les deux poignets les plaquant contre le mur et pose mon front sur le sien. Plongeant mon regard dans le sien. Luna était aussi blonde que moi et ma femme ont été brunes. Normal, dans ma famille on a des blonds et je suis l'un qui a hérité des cheveux de notre père.
- Ta sœur, elle ne cherche même pas à récupérer sa fille. Elle l'enfermait dans un placard pour pouvoir coucher avec ses nombreux mecs. Elle sait juste que je suis de retour et depuis elle a décidé qu'elle voulait me récupérer. Ne me fais pas rire, elle n'a aucun cœur et n'est pas digne d'être la mère de Luna. Elle a perdu se droit les jours ou elle a commencé à me tromper . Tu préfères quoique je te fasse l'amour en fait de toi ma maîtresse alors que je suis encore marié avec ta sœur.
Je monte c'est deux mains au-dessus de la tête et prend d'une main ses poignets. Puis, de ma main libre commence à caresser son visage et l'oblige en prenant son menton à me regarder droit dans les yeux.
- Je t'aime Ayanna Parks. Je n'ai juste pas eu le courage la première fois que je t'ai vu de te le dire. Parce qu'il avait ta sœur et ton ex-copain.
Si au début, je n'avais pas compris mes sentiments pour elle. Une chose était sûre depuis ce soir-là. Je ne pouvais que dire que je l'aimais vraiment. Elle était celle qui faisait de nouveau battre mon cœur et sa présence faisait la trahison de sa sœur moins douloureuse. Je finis enfin par poser mes lèvres sur les siennes ne lui laissant pas vraiment le temps de répondre.
AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

Naissance : 07/04/1993
Age : 25
Messages : 45
Date d'inscription : 25/04/2018


MessageSujet: Re: Ayana : Une Belle et l'idiot Lun 7 Mai - 21:05

♛ Une belle et l'idiot
paroles de chanson par ici, ou citation de votre choix.

▼▲▼

C’était Ayanna dans toute sa splendeur. Toujours toucher là où cela fait mal. Elle était comme ça. Une carapace autour de son cœur. Elle vivait comme ça depuis toujours. C’était le manque d’amour des parents qui l’avaient rendu aussi froide, aussi méchante. Pourquoi elle épargnerait les gens, alors que la vie ne l’avait jamais épargné ? Pas de parents. Un frère, son modèle mort dans une guerre stupide. Pour un pays qui l’avait remercié avec une médaille et un drapeau plié. Il lui restait encore sa sœur. Son pilier. Non, elle ne pouvait pas laisser cette attirance pour Ezekiel détruire sa relation avec sa sœur. Alors, autant faire ce qu’elle connaissait de mieux : détruire tout ce qui l’entoure. Alors, même si elle adorait Ez, qu’il l’avait toujours écouté, taquiné, comme le soir du nouvel an. Ils avaient parlé encore et encore, il l’avait soutenu lorsque le manque s’était fait sentir. Malgré l’affection qu’elle avait pour le père de sa nièce, elle ne pouvait pas briser le seul membre de sa famille qu’il lui reste. Mais, le jeune homme en avait décidé autrement. Il la repoussa contre le mur et emprisonna ses deux mains au-dessus de se tête. Est-ce qu’elle le détestait ? Oui. Elle ne supportait pas l’emprisonnement, qu’un homme ait le dessus. Pourtant, sans trop savoir pourquoi, elle était excitée par le contact d’Ez, son souffle sur son visage, ses lèvres à côté des siennes. Alors que sa tête voulait le repousser, son corps voulait ses lèvres contre les siennes. Pourtant, se fut rapidement la douche froide. Chaque mot qu’il prononçait, était comme un coup de poignard. Tout ce qui sortait de sa bouche n’était qu’un mensonge. Sa sœur n’était pas comme ça. Elle avait fait des erreurs avec Ez mais elle aimait sa fille plus que tout. Il essayait de l’avoir. Quel enfoiré. Et voilà qu’il pose sa main sur son visage. Son contact est comme un fer chaud. A la fois tentant. Et la fois détestable. Pourtant, il n’avait pas joué sa dernière carte. Les trois mots étaient le coup de trop. Enfin non, c’était le contact de ses lèvres qui la brisa. Elle sentit la panique prendre possession de son corps. Elle avait besoin d’une dose. Elle ne pouvait pas faire ça sans la poudre blanche. Elle ne voulait pas ressentir la douleur dans son coeur. Sans réfléchir, elle lui mordit la lèvre assez fort pour le faire reculer, mais pas assez pour le blesser. Elle lui donna un coup dans le tibia pour le faire reculer réellement. « Putain, t’es vraiment le pire des enfoirés… T’es vraiment prêt à tout pour me baiser ? » Elle hurlait dans la cage d’escalier. Elle n’en avait rien à foutre. Elle devait faire disparaître cette trahison, cette douleur. « Tu n’as rien trouvé de mieux que de mentir sur ma sœur… Elle t’a trompé et je suis désolée mais t’as pas le droit de balancer des putains de mensonges. Et je te rappelle que c’est toi qui est parti à l’autre bout de la planète. » La panique s’emparait de plus en plus d’elle. Elle avait besoin de sa dose. « Si tu sais, le nombre de bâtards qui m’a dit qu’il m’aimait juste pour mon corps. C’est ton jour de chance. Tu vas pouvoir me baiser, dans cet escalier. Tu me laisseras peut-être tranquille. » dit-elle en retirant son tee-shirt lui balançant à la gueule. Elle aurait dû être en colère, et pourtant, elle était triste. Détruite. Pourquoi ? Pourquoi est-ce qu’il voulait la faire souffrir ? Pourquoi l’opinion d'Ez était devenu aussi importante ?.

CODAGE PAR AMATIS

Revenir en haut Aller en bas
Forever and Always

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

Naissance : 14/03/1981
Age : 37
Messages : 198
Date d'inscription : 20/04/2018


MessageSujet: Re: Ayana : Une Belle et l'idiot Lun 7 Mai - 22:00


Ayana & Ezekiel

La belle et L'idiot


J'étais fou, j'avoue mais elle n'avait pas donné de nouvelles. Puis, je savais là que j'avais été trop loin. J'avais exagéré et Ayanna idolâtrait tellement sa sœur. Elle m'avait mordu la lèvre bonne pas très fort, mais assez pour me faire légèrement mal. Puis le coup dans le tibia n'était pas obligatoire. Puis, elle commence à hurler comme un hystérique. Cette fois elle ressemblait à sa sœur sauf quand elle retire son haut. Je finis par enlever ma veste et lui mettre sur les épaules. Quand je vois que des portes s'ouvrent dans les couloirs surtout celle où Luna se trouvait.

- Oh non, ne t'inquiète pas je risque pas de te baiser là dans cet escalier. Si je veux juste m’amuser je n'ai qu'à appeler après tous elle s’amuse à dire qu'elle m'aime encore. C'est bizarre, elle commence à dire qu'elle m'aimait encore les jours ou j'ai demandé la garde de ma fille.

Je vois Luna sortir de l'appartement se demandant certainement pourquoi j'étais en colère. Pourquoi sa tante avait hurlé
.
- Une bonne mère me fait pas rire. Elle a fait quoi quand elle a oublié Luna à l'école et que c'est ma sœur qui est allé la chercher. Parce qu'elle était en train de se faire prendre par trois mecs en même temps. Elle était ou quand sa fille à pleurer parce qu'elle voulait la voir. C'est ma petite sœur qui a fini par s'occuper de Luna jusqu'à ce que je revienne. Oui, je suis parti en Afrique parce que je pensais qu'elle aurait été digne de confiance. Après tous elle avait le travail de sa mère avec toi. Je pensais pas laisser ma fille à une incapable.

Luna s'approche de nous et se met à nous regarder les larmes aux yeux.

- Papa, tu ne vas pas me laisser toute seule avec maman encore une fois. Pourquoi tu n'étais pas là pendant une semaine.

Je me baisse et prends ma fille dans mes bras. Pourquoi vous vous disputez.

- Chut Luna ce n'est rien. C'est juste une dispute de grand. je suis désolé ma chérie. Papa était malade et non il reste avec toi maintenant. Tu resteras avec papa. On va à la maison maintenant.

Je regarde ma belle-soeur et dis:

- quant à nous ce n'est pas terminé.

Je lui prends un de ces poignets et même si elle crier et se débattais je n'en avais rien à faire. J'en avais marre de passer pour le méchant parce que mon ex-femme était incapable d'assumer c'est responsabilité. Je pose la petite dans l'appartement parce que la douleur recommençait à se faire sentir. Je me dirige vers ma chambre cherchent quelques choses et finissent par revenir avec une grosse enveloppe. Que je mets dans la main d'Ayanna.

- Tiens lis ce que ta sœur m'a écrit juste après notre divorce et quand je suis revenu pour récupérer la garde de ma fille. Regarde bien le vrai visage de ta sœur et tu comprendras pourquoi je l'aime plus. Pourquoi je suis en colère. Je ne suis pas le méchant de l'histoire. La dernière est la meilleure. Celle où elle me demande de revenir pour jouer au couple-modèle mais que loin des autres on fait ce qu'on veut. Elle veut juste me récupérer pour faire plaisir à papa.


Je la laisse seule dans le salon et va cherche un calmant j'en ai besoins la douleur est trop forte.
AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

Naissance : 07/04/1993
Age : 25
Messages : 45
Date d'inscription : 25/04/2018


MessageSujet: Re: Ayana : Une Belle et l'idiot Mar 8 Mai - 22:18

♛ Une belle et l'idiot
paroles de chanson par ici, ou citation de votre choix.

▼▲▼

C’était comme si elle ne contrôlait plus rien. Elle était triste. Elle était en colère. Elle était vide. Elle n’était qu’un corps vide devant Ezekiel. La seule chose qui existait à cette instant, c’était les paroles de son ex beau-frère.  « Elle l’enfermait dans un placard . » Non, c’était impossible. Khloé n’aurait jamais fait. Khloé était beaucoup de chose, mais elle était surtout la fille qui lui faisait ses nattes, qui l’aidait à faire ses devoirs, qui la soutenait contre tout le monde. Ezekiel mentait. Il essayait de la blesser, comme elle l’avait avant. Il voulait jouer au même jeu qu’elle. Pourtant, elle n’était pas le genre de femmes qu’on blesse. Voilà comment, elle se retrouvait sans son haut, avec seulement un soutien-gorge rouge. Pas de désir dans ses yeux. Juste la haine. Elle s’attendait à voir Ezekiel la pousser contre le mur. Lui déchirer ses vêtements. La baiser comme si elle était qu’un vulgaire bout de viande. Pourtant, il lui posa seulement sa veste sur le dos. Non ! Cela ne devait pas se passer comme ça. Il ne devait pas être gentil. Il devait continuer à être l’enfoiré qu’il avait commencé à être. Lorsque la porte s’ouvra sur sa nièce, elle ne put s’empêcher de sursauter. Comme revenir à la réalité. Elle dut cligner des yeux, sans s’en rendre compte, ses yeux avaient commencé à pleurer. Des larmes silencieuses. Elle ne voulait pas écouter Ezekiel. Ses mots étaient comme des couteaux dans son coeur, dans sa peau, dans son âme. Pourtant, se fut les paroles de la petite qui la brisa d’un seul coup. La peur dans sa voix, la faiblesse de son corps. C’était réel. Elle sentait le noir l’envahir. Elle allait tomber, se perdre. Elle l’aurait fait si Ezekiel ne l’avait pas tiré par le bras, l’emmenant elle et sa fille dans son appartement. Ce même logement qui avait connu leur ébat, leur moment de folie, de tendresse. Elle ne voulait pas être là. Elle voulait mourir. Rejoindre son frère. Ne plus ressentir la douleur qui avait pris possession de son coeur. Pourtant, il n’en avait pas fini avec elle. Il voulait l’achever. La tuer. La briser. Peut-être qu’au fond, c’est ce qu’elle méritait. Il la laissa seule quelques secondes, elle aurait pu s’enfuir, partir sans se retourner. Pourtant, ses pieds refusaient de la porter. Son esprit était bloqué dans le souvenir de la peur dans les yeux de Luna. Pourtant, Ez était déjà de retour, il lui tendait une feuille. Sans savoir comment, elle l’attrapa. Ses mains tremblantes. Mais, avant qu’elle puisse parler, il était déjà parti. Elle ne regarda même pas la feuille. La laissant tomber sur le sol. Elle ouvrit son sac. Elle avait besoin de sa dose. Ou de ses médicaments. Elle cherchait ses mains tremblantes. Elle en avait besoin, elle sentait déjà le noir l’envahir, la douleur. Elle sentait la terre tournait. Elle trouva enfin ses comprimés mais ses mains tremblaient tellement, qu’elle fit tombé tous les comprimés par terre. C’était trop. Elle se mit à pleurer. Puis se fut le noir. Elle sentit l’impacte dans sa tête. La douleur. Et la voix d’une petite fille qui hurlait. « Tataaaaaaaaaaa ! Papa ! Tata, elle est morte. » Elle voulait la rassurer, lui dire que tout irait bien. Qu’elle n’avait pas peur. Mais, elle se laissa tomber dans le noir. Elle se laissa tuer par la douleur. Puis tout devient noir. Plus de douleur. Plus de peur. Juste la fin.

CODAGE PAR AMATIS

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé






MessageSujet: Re: Ayana : Une Belle et l'idiot

Revenir en haut Aller en bas
Ayana : Une Belle et l'idiot
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Visite de Belle Rousse.
» Port de Vienne la Belle
» Votre plus belle vente d'académicien
» Une très belle série à suivre : Terres Indiennes sur ARTE
» Presentation d'une fille belle et adorable :)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Love is Love :: The City of Portland :: Quartiers Résidentiels :: Appartements-
Sauter vers: