Partagez|

Newton : Un perturbateur sa se mate.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Forever and Always

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

Naissance : 14/03/1981
Age : 37
Messages : 198
Date d'inscription : 20/04/2018


MessageSujet: Newton : Un perturbateur sa se mate. Lun 30 Avr - 16:34


Un pertubateur sa se mate
Nous sommes tous des personnes qui manquent légèrement de confiance en nous surtout quand on arrive dans une nouvelle ville. Je ne suis jamais stressé enfin seulement quand je commence une nouvelle rentrée. Là je connais personne dans mon ancienne ville c'était plus simple je connaissais au moins les anciens. Là sa sera pareil que quand je suis arrivé en Afrique, mais en Afrique ce n'est pas la même mentalité que chez nous.

 Voilà aujourd'hui c'est le premier cours que je vais donner à l'université. J'ai déjà donné des cours au lycée et j'avoue que pour certains j'ai déjà classé dans perturbateur. Surtout quand il perturbe mon cours et qu'il passe plus de temps sur le banc des retenus que dans mon cours. J'espère que pour l'université ou les élèves doivent être beaucoup plus mûrs que des lycéens. Cela va bien se passer.

Après tous les perturbateurs, ne vienne pas souvent en cours. je pense que je vais les remarquer assez rapidement. J'arrive enfin dans le salle de cours enfin je devrais dire plutôt l'amphithéâtre que me sers de salle de cours. Si dans un lycée, on a maximale trentaine d'élèves. Alors que la je vais me trouver soit avec pas grand-chose soit avec l'amphi de rempli et cela me stress au plus haut point.
AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

Naissance : 31/10/1997
Age : 21
Messages : 135
Date d'inscription : 24/04/2018


MessageSujet: Re: Newton : Un perturbateur sa se mate. Mar 1 Mai - 19:15


Un perturbateur sa se mate

Première journée à l'Université, malgré le fait que je suis né à Porland. Ma famille vient de déménager par ici, je dois donc retrouver mes traces. Et espérer tout bas que certaines choses n'ont pas changé. Lorsque j'étais petit, tout était à sa place, tout était bien travaillé. J'étais toujours en première ligne, trouvant facilement les réponses. Mais plus maintenant. Pendant neuf ans, pendant tout mon temps que j'ai passé en Californie, loin de ma ville natale, j'ai perdu de précieuses notions. En plus de perdre un peu le Nord par moment, je m'étais mis à sécher quelques cours, préférant vagabonder à l'extérieur de mon cercle de connaissances. Et maintenant, même si j'avais espoir de devenir professeur en quelque chose, je ne voulais pas être pointé du doigt comme le cher élève qui connaissait toutes les réponses, qui répondait toujours présent et qui respectait ses notions. Je voulais seulement que l'on puisse connaitre mon nom, comme quelqu'un qui savait se faire respecter.

Et dès que j'ai mis le pied dans mon cours de littérature, j'ai su immédiatement que j'allais pouvoir être moi. Enfin, le nouveau moi, celui qui voulait faire changer les choses et devenir quelqu'un. Se faire reconnaître en dehors de l'école, entendre mon nom sur toutes les lèvres des étudiants de l'Université. Je voulais être l'un de ceux-là. L’amphithéâtre était bondée, des élèves, il y en avait pour tous les goûts. Et silencieusement, j'espérais que le professeur puisse avoir un grand sens de l'humour. Si ce n'était pas cas, il allait certainement trouver son année très longue et très démotivante.

J'avais pris place au fond de la classe, pour avoir une vue superbe sur tout le cours. De mon perchoir, je pouvais voir chaque élève, l'amphithéâtre au complet et même plus. La seule chose que je n'arrivais pas à distinguer, était ce que mon professeur pouvait raconter. En fait, je comprenais certaines choses, mais pas pleinement. Et j'avais l'intention de m'en servir en ma faveur.   
AVENGEDINCHAINS


Dernière édition par Newton Williams le Mer 2 Mai - 3:47, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Forever and Always

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

Naissance : 14/03/1981
Age : 37
Messages : 198
Date d'inscription : 20/04/2018


MessageSujet: Re: Newton : Un perturbateur sa se mate. Mar 1 Mai - 22:02


Un pertubateur sa se mate
J'avais déjà fait une première rentrer à Portland celle du lycée, mais avais dû repousser celle de l'université à cause de mon accident. Aujourd'hui était mon premier jour et j'étais un peu stressé. Bon encore sous médicament, mais stresser tout de même. Je ne suis pas du genre pourtant froussard, mais ce n'était pas facile de se dire que les gens n'allaient pas vous manger et puis à l'université les élève était nombreux. Au lycée, il était un peu moins nombreux dans une même classe.

Voilà tous les élèves étaient enfin arrivés et c'était impressionnant le nombre que se faisaient dans cette grande salle. Il avait de quoi prendre ses jambes à son cou et partir. Mon collègue m'avait dit que la première se pouvait paraître impressionnante. Puis, on finissait par s'habituer à la longue. J'espérais bien m'habituer parce que sinon se serait galère.

- Bonjour à tous et bienvenu au cours de littérature.

Je fis une pause et passe derrière le bureau pour me retrouver face à mes élèves. Je m'assis dessus, c'était un petit tic que j'avais pris et imaginé bien que quand vous le faite devant une classe d'adolescent plein d'hormones on entend glousser.

- Dans se cours nous allons voir et étudier différents livres au cours des siècles. Moins académique que quand vous étiez au lycée et beaucoup plus dans la subtilité. Ce qui veut dire découvrir le secret de chaque personnage et surtout essayer de se mettre dans la peau de l'auteur.
AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

Naissance : 31/10/1997
Age : 21
Messages : 135
Date d'inscription : 24/04/2018


MessageSujet: Re: Newton : Un perturbateur sa se mate. Mer 2 Mai - 4:34


Un perturbateur sa se mate

Dès que le professeur décida d'ouvrir la bouche, je me suis mis à hocher de la tête sans pouvoir m'arrêter. Je tentais d'écouter chaque parole mais je n'entendais qu'à moitié. J'avais compris dès le départ ce qui se passait puisque presque personne n'avait pris place près de moi, comme si tout le monde savait qu'au fond de l'amphithéâtre, ce n'était pas la meilleure place pour pouvoir participer au cours. Peu importe puisque moi, je ne le savais pas d'avance. Et maintenant que je le savais, j'avais encore moins le goût de changer de place. Je trouvais que le tout donnait un excellent moyen de divertissement et tout ça, complètement gratuitement.

Venait-il de dire que nous étions dans un cours de littérature ? Hummm ... probablement. Lentement, je me suis mis à froncer les sourcils, essayant de comprendre au mieux possible. Moins académique, plus subtiles, des secrets ? Sans plus attendre, ma main s'était levée bien haute et avant même que quelqu'un puisse me donner la parole, j'avais déjà commencé à m'exprimer.

- On va devoir se raconter des secrets beaucoup moins subtiles et plus académiques ? Si c'est le cas, j'espère juste que l'auteur est une femme. Je suis rarement à l'aise avec cette proximité homme versus homme. Et vous ? 
AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
Forever and Always

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

Naissance : 14/03/1981
Age : 37
Messages : 198
Date d'inscription : 20/04/2018


MessageSujet: Re: Newton : Un perturbateur sa se mate. Jeu 3 Mai - 12:55


Un pertubateur sa se mate
J'avais déjà fait une première rentrer à Portland celle du lycée, mais avais dû repousser celle de l'université à cause de mon accident. Aujourd'hui était mon premier jour et j'étais un peu stressé. Bon encore sous médicament, mais stresser tout de même. Je ne suis pas du genre pourtant froussard, mais ce n'était pas facile de se dire que les gens n'allaient pas vous manger et puis à l'université les élève était nombreux. Au lycée, il était un peu moins nombreux dans une même classe.

Voilà tous les élèves étaient enfin arrivés et c'était impressionnant le nombre que se faisaient dans cette grande salle. Il avait de quoi prendre ses jambes à son cou et partir. Mon collègue m'avait dit que la première se pouvait paraître impressionnante. Puis, on finissait par s'habituer à la longue. J'espérais bien m'habituer parce que sinon se serait galère.

J'avais commencé mon cours dans le calme et surtout je commençais par expliquer le déroulement de mes cours. Je n'étais une personne bien chiante, mais jamais qu'on me dise qu'on n'était pas au courant de ce qu'on allait étudier quand je fus interrompu par une personne. Il avait lever la main, mais n'avait même pas attendu que je lui dise qu'il pouvait parler. Sa question aurait pu être intéressante s'il n'avait essayé de faire de l'humour. Bien sur cela fait rire la classe et je lève les yeux au ciel. Moi qui espérais avoir des élèves beaucoup plus attentif qu'au lycée.

- Oh sa vous allez étudier les œuvres en profondeur aussi bien de femme que d'homme. Mes si cela vos gènes autant d'étudier profondément un homme. Vous pouvez éviter c'est cours, mais ce sera avec vos risques et puérils.
AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

Naissance : 31/10/1997
Age : 21
Messages : 135
Date d'inscription : 24/04/2018


MessageSujet: Re: Newton : Un perturbateur sa se mate. Sam 5 Mai - 2:05


Un perturbateur sa se mate

- Hummm ... Oui, je vois. Donc si j'aurais pris le cours de sculpture sur modèle nu, j'aurais eu le même genre d'approche ?

Je ne tenais pas à m'aventurer sur ce genre de terrain, mais j'espérais tout de même pouvoir faire comprendre à mes camarades de classe que je pouvais faire allumer une foule. Passer pour le petit comique de service, celui qui ne prend rien au sérieux et surtout, entendre mon nom sur toutes les lèvres des gens ici présents. Et pas uniquement pour quelque chose que je faisais mal, pour une fois. Là-bas, en Californie, il n'était pas rare que je passe quelques minutes dans le bureau du proviseur. Mais uniquement pour du positif. Longtemps je m'étais demandé comment pouvait se passer les suspensions, les heures de colles et les devoirs à remettre au plus tard le lendemain matin. Jamais je n'avais été arrêté pour nuisance sur la place publique. Est-ce qu'un cours de littérature pouvait passer pour une place publique ?

- Pas que ceci m'aurait dérangé, mais si les modèles auraient été féminin, je crois que j'aurais pu m'adapter.

D'un simple gestes des deux mains, j'avais commencé à mimer ce que les dames ont plus haut, ce qui est plus prédominant chez la gente féminine.

- Et je crois que le cours aurait été vaguement plus intéressant, aussi. En fait, je sais même pas de quoi on va parler pendant toute l'année, si ce n'est que de parler de secrets tout en subtilité. Et moi, la subtilité ... Bof ...


Je me suis mis à lever mes yeux en l'air, voulant montrer aux gens présents que je n'en possédais presque pas.
AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
Forever and Always

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

Naissance : 14/03/1981
Age : 37
Messages : 198
Date d'inscription : 20/04/2018


MessageSujet: Re: Newton : Un perturbateur sa se mate. Dim 6 Mai - 19:15


Un pertubateur sa se mate
Comment réussir à se détendre pendant tes heures de cours. Avoir un perturbateur qui te fait oublier complètement ton stress. Je pose mes notes et regarde le jeune homme et dit:

- vous savez si vous préférez le physique à l’esprit je ne crois pas que le cours de littérature soit fait pour vous. Puis, si c'est juste pour vous rendre intéressant auprès de vos camarades changer de classe et retourner donc au lycée où vous serez applaudis et idolâtrer comme un roi.


C'était vraiment ma veine et encore j'étais resté gentille avec lui. Ça aurait été un lycéen, je crois que je l'aurais mis plus bas terre. Là je n'avais pas envie de me prendre la tête. Il voulait jouer le gamin alors il n'allait pas être déçu.

- En tout cas jeune homme, vous prendre vos affaires et aller voir les doyens. Je suis sur qu'un de vos petits camarades sera ravi de vous expliquer de ce qu'on a parler plus en détail. Dommage pour vous on allait étudier le livre d'une des plus belles femmes de notre époque, mais je crois que ça sera beaucoup trop intense pour votre petit esprit.
AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

Naissance : 31/10/1997
Age : 21
Messages : 135
Date d'inscription : 24/04/2018


MessageSujet: Re: Newton : Un perturbateur sa se mate. Sam 12 Mai - 4:55


Un perturbateur sa se mate

Pas fait pour moi ? Mais de quoi parlait-il ? J'étais assis là, dans son cours et c'était ainsi qu'il me remerciait de m'occuper de lui et de faire semblant de l'écouter. À oui, bien génial. Si c'était ainsi qu'il faisait avec tout ses élèves, je ne donnais pas cher pour son cours. Ce dernier allait être retiré dans les jours qui allaient suivre. Et pas question de retourner au lycée. J'en avais assez bavé en Californie pour ne pas y retourner tout de suite. Le gentil étudiant que j'avais été au lycée avait changé un peu. Et j'espérais grandement que ce nouveau petit côté de ma personnalité puisse m'aider à m'intégrer pleinement dans ma nouvelle vie d'étudiant ''modèle.''

- En tout cas jeune homme, vous prendre vos affaires et aller voir les doyens
.

Lentement, j'ai relevé la tête, me demandant à qui ce professeur pouvait bien parler. À moi ? Si c'était le cas et qu'il croyait vraiment que j'allais quitter son cours, il pouvait se mettre le doigt dans l'oeil. Et bien profond, qui plus est ! J'ai fini par lever les yeux en l'air, tout en soupirant. J'espérais vraiment qu'il puisse comprendre que son cours ne m'intéressait pas véritablement, mais que j'y étais tout de même pour quelque chose, soit pour apprendre. Apprendre quoi ? Aucune idée, mais apprendre quelque chose, au moins.

- La plus belle femme ? Rihanna a fait une biographie ? J'espère qu'il y a beaucoup, beaucoup, beaucoup d'images dans son bouquin.


AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
Forever and Always

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

Naissance : 14/03/1981
Age : 37
Messages : 198
Date d'inscription : 20/04/2018


MessageSujet: Re: Newton : Un perturbateur sa se mate. Lun 4 Juin - 14:30


Un pertubateur sa se mate
La journée allait être longue très longue surtout si dès les premiers courts un gosse de 20 ans enfin vers 20 ans était déjà en train d'essayer de me faire sortir de mes gonds. J'en ai maté plus d'un et si au lycée c'était bien plus simple. À l'université, on m'avait de pas m'inquiéter que les élèves qui ne voulaient rien faire ne venais pas en cours et le plus souvent dormait au fond de la classe. Il soupire le regard et voit qu'il ne bouge pas. Puis, répond à sa question.
- Oui, nous allons étudier la biographie de Rihanna et au vu de votre réflexion. je dirais que vous avez même pas vu que la jeune femme avait demandé à Ronan d'écrire ses mémoires. Alors si la belle Rihanna vous intéresse autant veuillez écouter avec attention.
Je sors de dessous le bureau une pile de livres. Un pour chaque élève après tous la bibliothèque avait eu la bonté d'offrir ce livre à chacun de mes élèves.
- Voilà, le livre en question prend tout un livre et lisez le pour la semaine prochaine. Sur ceux, bon courage à vous et Monsieur au fond de la salle quand tout le monde sera parti resté. J'ai quelques mots à vous dire en privé.
AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé






MessageSujet: Re: Newton : Un perturbateur sa se mate.

Revenir en haut Aller en bas
Newton : Un perturbateur sa se mate.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Seek the Mate
» Vestiaire mixte
» Martin Juneau, meilleur chef canadien!
» [BREF] J'ai été aux toilettes
» [Trial Deck] TD14 - Seeker of Hope | TD15 - Brawlers of Friendship

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Love is Love :: Portland University :: Université :: Salle de cours-
Sauter vers: